La pluie redonne le sourire aux agriculteurs

photo-agriculture

Toutes les dispositions ont été prises par la direction des services agricoles pour le bon lancement de la campagne des labours-semailles 2016-2017, notamment pour la céréaliculture (grande culture), d’autant plus que ces dernières semaines ont été particulièrement pluvieuses dans la wilaya de Tlemcen, une région connue pour son grand potentiel agricole, comme l’a confirmé M. Fettouhi Mohamed, directeur des services agricoles.

«Les dernières pluies enregistrées dans la région ont permis une reprise de confiance chez tous les agriculteurs qui devront contribuer à l’accélération du rythme des emblavements et ensemencements en blé. Tous les moyens humains et matériels ont été mobilisés pour la réussite de cette campagne. Jusqu’à présent, près de 9.000 hectares sur un total 172.500 ont été emblavés à travers les 53 communes de la wilaya. Les quantités de semences disponibles dans les docks de la CCLS de Tlemcen sont estimées à 131.000 quintaux. Actuellement, environ 70.000 quintaux de semences de blé dur, blé tendre, orge et avoine, ont été prélevés par les agriculteurs à la CCLS», a indiqué notre interlocuteur.

Il précisera que «pour l’accompagnement des agriculteurs sur le volet formation, des séances de vulgarisation rapprochées sur l’installation des cultures, le travail du sol et le labour, la préparation du lit de semences, le semis et les engrais ont été organisées. D’autres séances de formation seront prochainement lancées par nos animateurs. Elles porteront sur la conduite en zones pluviales et l’intérêt des assolements dans la gestion des exploitations agricoles, l’agriculture de conservation, l’identification des variétés de céréales nouvellement homologuées, le désherbage chimique et la protection phytosanitaire des céréales et des légumineuses alimentaires, la récolte et le réglage de la moissonneuse-batteuse et l’irrigation d’appoint des céréales. Nous espérons que les conditions climatiques, relativement favorables, vont permettre un bon développement à la culture du blé. Nous allons sensibiliser les agriculteurs céréaliers à recourir à une irrigation d’appoint en cas de faibles précipitations pendant la phase du remplissage du grain. Le déficit hydrique doit être corrigé par l’irrigation d’appoint à ce stade».

L’irrigation d’appoint consiste à apporter un complément d’eau nécessaire au développement de la culture durant un ou plusieurs stades phrénologiques. L’eau est apportée en quantité suffisante pour pallier les déficits pluviométriques temporaires. Les programmes d’expérimentation de l’irrigation d’appoint menés dans les fermes pilotes expérimentales ont porté principalement sur son effet sur la productivité des céréales à travers la détermination de la période d’irrigation et la quantité d’eau optimale. Le recours à l’irrigation d’appoint devient indispensable afin de pallier un déficit hydrique qui peut survenir en phase d’installation et d’élaboration du rendement des cultures, affectant ainsi la stabilité de la production d’une année à une autre, explique notre interlocuteur.

S’agissant des récoltes, notre source a ajouté que 2.676 hectares sont plantés en agrumes dont 2.300 en production, 15.312 hectares sont plantés en oliviers dont 12.000 hectares en production. La superficie récoltée à ce jour est de 6.500 hectares, soit 130.000 quintaux d’huiles d’olive (un rendement moyen de 50 quintaux à l’hectare). Pour les olives de table, la production a atteint quelque 195.000 quintaux.

Par ailleurs, le chef du service de l’organisation de la production et de l’appui technique de la DSA de Tlemcen, M. Abderrahim Benzemra, a souligné que 239 dossiers de crédit sans intérêt ont été étudiés et validés par le guichet unique Rfig, sur un total de 265 déposés par des céréaliculteurs (soit une superficie de 8.000 hectares).

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *