Plus de 18 quintaux de kif saisis depuis janvier

La sûreté de la wilaya de Tlemcen a annoncé, hier, avoir traité 2.456 affaires criminelles et d’atteintes aux personnes et biens dont 1.956 résolues (soit un taux de 78%) depuis le début de l’année en cours, dans lesquelles 1.992 individus sont impliqués, parmi lesquels 800 ont été écroués, 113 ont bénéficié de citation directe et 101 placés sous contrôle judiciaire. Les services de la sûreté ont également procédé à la saisie de 18,73 quintaux de kif traité (cannabis), 26 grammes de cocaïne, 5.853 comprimés psychotropes, 15.700 unités de boissons alcoolisées, 10.700 cartouches de cigarettes de contrebande, 7.300 de tabac à chiquer et 910 unités de feux d’artifice. La police se dit «plus déterminée que jamais» à lutter contre la criminalité et les trafics de stupéfiants dans la wilaya frontalière de Tlemcen.

Selon les mots de l’adjoint-chef de sûreté, le commissaire principal Boudjellal Brahim, «ces résultats sont le fruit de la bonne coopération entre les différents services de la police qui ont réussi à démanteler plusieurs réseaux criminels de trafic de stupéfiants et luttent sans relâche contre les narcotrafiquants».

Parmi les plus importantes affaires «représentatives du trafic de stupéfiants» enregistrées durant la même période, M. Boudjellal a cité les saisies spectaculaires de 5,35 quintaux de kif traité le 27 avril dernier à Béni-Snous par les services de la brigade mobile de la police judiciaire (BMPJ) de Béni-Boussaïd, 2,57 quintaux de kif traité le 25 juin dernier sur la route reliant Béni-Snous et Béni-Boussaïd par la BMPJ de Mansourah, 1,24 quintal de kif traité le 20 mai dernier au lieu-dit Zidour à Béni-Snous par la BMPJ de Mansourah et 77 kilogrammes de kif traité le 11 juin dernier à Maghnia par la brigade de recherche et d’intervention (BRI) de Tlemcen.

Sur un autre plan, le chef de la sécurité publique, le commissaire Chouikhi Abdelkafi, a révélé que près de 14 personnes ont trouvé la mort et 267 autres ont été blessées dans 251 accidents de la route enregistrés au niveau des communes de la wilaya depuis le début de l’année. Durant le mois de ramadhan, a indiqué le chef de la police judiciaire, le commissaire principal Bouamama Belkheir, ses services ont traité 129 affaires liées aux atteintes aux biens où 79 personnes étaient impliquées et 27 placées sous mandat de dépôt, 26 affaires relatives aux crimes et délits contre la chose publique (ivresse publique et manifeste, conduite en état d’ivresse, outrage) impliquant 55 personnes dont 10 placées sous mandats de dépôt, 115 affaires liées aux atteintes aux personnes (115 impliquées et 16 mises sous mandats de dépôt), 4 affaires liées aux mœurs publiques, 7 affaires relatives aux infractions financières et économiques avec 7 personnes impliquées, une mise sous contrôle judiciaire et 2 citations directes.

Par ailleurs, trois affaires liées à la cybercriminalité ont été enregistrées durant le mois de ramadhan au niveau de la wilaya de Tlemcen. Il s’agit des affaires relatives à l’escroquerie via internet, la menace, l’atteinte et la violation de la vie privée des personnes, a-t-on appris auprès de Rachid Bellabaci, responsable de la cellule de communication, relevant de la sûreté de la wilaya de Tlemcen.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *