Le premier centre des études et des recherches dans les pratiques religieuses sera implanté à Tlemcen

Tlemcen qui a été la capitale de la culture islamique en 2011 devrait abriter le futur centre des études et des recherches dans les pratiques religieuses, le premier dans le monde arabe. Sa composante sera formée de l’élite de la société et sa mission concerne la redéfinition du référent religieux national.

L’annonce en a été faite dernièrement par le ministre des affaires religieuses et des wakfs Mohamed Aïssa qui a indiqué que son département a engagé une réflexion pour l’élaboration d’un texte de loi pour la protection contre les dérives sectaires.

Il a notamment déclaré « que la constitution assure la liberté de la pratique des rites religieux pour les non-musulmans, mais les lois de la république doivent protéger les algériens exploité par des sectes, qui sont en réalité, des appuis pour les services étrangers. Elles collectent des informations au profit de pays qui ne sont pas, des amis de l’Algérie ».

B. A

Liberté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *