La prévention primaire contre le cancer en question

Par O.El Bachir

A l’occasion de la journée mondiale contre le cancer, une journée d’étude, sensibilisation et information sur la prévention contre cette pathologie redoutable  a été organisée, ce dimanche 05 février à Nedroma.

Cette journée qui s’inscrit dans le cadre de la formation continue initiée par l’EPH de Nedroma  portait principalement sur la prévention primaire contre le cancer. Les communicants M .Kbaili Docteur en chirurgie générale et M N. Benghanem épidémiologiste ont axé leur intervention sur la prévention, le dépistage précoce de cette maladie.

Les praticiens ont souligné le fait que si le cancer est détecté à une phase précoce de son développement, il augmente considérablement les chances de réussite du traitement. En ce sens les spécialistes ont tour à tour mis l’accent sur la nécessité de connaitre les facteurs de risque  et de s’en prémunir pour mieux agir dans la prévention.

En effet, certains facteurs de risque pour lesquels nous devons accorder une attention particulière car ils  dépendent de la volonté de chacun peuvent être évités : le tabac, l’alcool, l’alimentation, le surpoids …Les fumeurs constituent les «premières victimes», ont souligné des intervenants en signe de signal d’alarme. L’Algérie enregistre chaque année 130 nouveaux cas chez les hommes et 132 nouveau cas chez les femmes pour une population de 100 000 habitants.

Les débats qui ont suivi les conférences ont porté notamment sur la prise en charge médicale et psychologique du malade. Le trésorier de l’association Amel El Hayet des maladies cancéreuses, lui aussi atteint de cette maladies, a plaidé pour la prise en charge, surtout psychologique , qui accroit considérablement l’efficacité du traitement .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *