Les projets de la zone frontalière à la loupe

Le suivi des principaux projets de Travaux publics, de l’Hydraulique, de l’investissement privé, de l’aménagement urbain et rural ainsi que du logement, pour le développement des régions frontalières, est une priorité.

Dans ce cadre, le wali a passé en revue divers projets de développement, en fin de semaine, dans les daïra frontalières de Maghnia et Marsa Ben Mhidi. Sa première halte a été à Maghnia où il s’est enquis de l’avancement des travaux de terrassement de la nouvelle zone industrielle de Ouled Bendamou qui s’étend sur 103 hectares. Devant le retard qu’accuse le projet, des orientations ont été données pour le respect des délais.

Le wali a ensuite inspecté l’aménagement de la partie ouest de la ville où la réalisation accuse également du retard. Des instructions ont été données aux responsables locaux pour remédier à la situation.

Dans la commune de Souani, au village de Meghagha, le wali a visité le projet de la route périphérique de 4,7 kilomètres qui fait partie des 63 kilomètres du dédoublement de la route Maghnia/Marsa Ben Mhidi. Celle-ci connaît un avancement de 70%.

Dans la commune de Marsa Ben Mhidi plusieurs projets ont été inspectés dont la réalisation de l’accès Mkam-Moskarda sur une distance de 4 kilomètres. Le wali a insisté sur le fait que ce projet doit être achevé au mois d’avril.

A noter que cette tranche fait partie du projet de réalisation de la route côtière Ghazaouet-Marsa Ben Mhidi. A Aïn Ajroud, la délégation de wilaya a visité le camp de vacances où le wali a insisté pour ouvrir un accès à la zone et construire un mur de protection le long de la plage pour encourager l’investissement touristique. Les travaux devront être réalisés en collaboration avec le bureau d’étude LTPO et la société EGTO.

Dans la commune d’Arbouz, située à quelque 20 km à l’ouest de Marsa Ben Mhidi, le wali a visité le projet de réalisation d’un château d’eau de 2000m3 pour renforcer la distribution de l’eau potable aux à ses 5000 âmes. Il s’est entretenu avec les habitants qui lui ont présenté leur préoccupations concernant la santé et l’eau potable et d’irrigation. Une promesse a été faite pour le renforcement de l’effectif médical et des moyens techniques.

Cheikh Guetbi (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *