Un réseau de trafic de cartes Chifa démantelé

La vigilance des services de la CNAS de Tlemcen a été à l’origine du démantèlement d’un réseau de vol de cartes Chifa, qui étaient utilisées afin de retirer gratuitement des médicaments des officines pour les revendre.

Dans son action de lutte contre les abus de retrait de médicaments par les assurés, la CNAS a relevé de nombreux retraits de médicaments qui ne concordent pas avec les maladies des assurés. Ce qui a poussé à un contrôle plus approfondi et a dévoilé que derrière ces abus, il y avait vol de cartes Chifa. Une plainte a été ainsi déposée par les services de la CNAS. Suite à une information faisant état de la contrebande de médicaments pour diabétiques en utilisant des cartes Chifa volées, des investigations ont été menées par les éléments de la Sûreté de la daïra de Sebra qui ont permis l’identification de 2 suspects, H. S. et son frère H. A., âgés de 26 et 18 ans.

La perquisition de leur domicile a permis la découverte de 34 cartes Chifa qui se sont avérées appartenir à des assurés de la wilaya de Naama. 18 ordonnances au nom de divers assurés y ont été également découvertes.

Durant l’enquête menée avec H. S., ce dernier a avoué le vol des cartes Chifa et l’établissement des ordonnances volées également, et ce avec la complicité de son frère. Il a par ailleurs avoué vendre les médicaments à un vendeur dans une pharmacie de Tlemcen. Ce dernier, répondant aux initiales de S. J., âgé de 54 ans, a été arrêté dans la pharmacie dans laquelle un lot de médicaments pour diabétiques ainsi que des psychotropes sans vignettes ni factures d’achat, a été découvert. La perquisition effectuée au domicile de S. J. a permis la découverte d’une autre quantité de médicaments pour diabétiques et des psychotropes.

Ce dernier a avoué avoir un complice à Oran, J. H., âgé de 32 ans, qui a été arrêté à bord d’un véhicule conduit par une autre personne.

La fouille du véhicule a permis la découverte d’une importante quantité d’insuline sans vignettes ni factures d’achat. Les mis en cause ont avoué être en contact avec S. J. et ont donné le nom de leur fournisseur, B. Y., âgé de 27 ans, employé dans une pharmacie à Aïn Youcef. Une importante quantité d’insuline sans vignettes ni factures y a été découverte. Les mis en cause ont été présentés à la justice.

Cheikh Guetbi (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *