Retour à la normale à Aïn Youcef et des accusations

Les choses semblent se calmer du côté du grand quartier El-Graba d’Aïn Youcef, dans la daïra de Remchi, où les habitants avaient coupé depuis mercredi dernier la route qui va vers Remchi, Hennaya et Tlemcen.

Hier vers 6 heures du matin, la circulation a été entièrement rétablie. Le chef de la daïra de Remchi et le colonel du groupement d’intervention de la Gendarmerie nationale ont convaincu les jeunes et adolescents de regagner leurs domiciles. «Ce qui est évident, c’est que ces incidents n’avaient pas lieu d’être, car le problème de ces dizaines de familles de Hay El-Graba est en voie de règlement. C’est-à-dire que cet ancien bidonville de la ville d’Aïn-Youcef, objet de la protestation, va être totalement éradiqué.

Des immeubles de logements sociaux de 3 à 4 étages seront érigés sur ce site dans le cadre du programme de résorption de l’habitat précaire adopté récemment par le wali en vue d’améliorer le cadre de vie de toutes les familles de ce quartier. Dans ce cadre, des aides financières ont déjà été distribuées à quelque 110 familles de ce bidonville. Nous avons dégagé un terrain de quelque 5 hectares à proximité du quartier pour l’implantation d’un lotissement.

Actuellement nous sommes en train de déterminer la nature juridique du terrain pour pouvoir lancer les études et acquérir le permis de lotir auprès des services d’urbanisme», a indiqué hier Maâmar Ismail, chef de la daïra de Remchi.

«Il est regrettable que des incidents pareils surviennent pendant plusieurs jours et que des jeunes, dont des adolescents et des filles, puissent être manipulés par un membre de l’APC d’Aïn Youcef qui les a induits en erreur en les poussant à sortir dans la rue et à bloquer la circulation pendant plusieurs jours. Heureusement que ces jeunes ont compris la manipulation de cet opposant au maire et sont rentrés satisfaits chez eux et convaincus par les démarches en cours».

Selon des habitants d’Aïn Youcef, la route a été fermée à l’aide de troncs d’arbres, d’amas de terre, de pierres et d’autres objets hétéroclites. La circulation a été coupée dans les deux sens. De nombreux automobilistes ont été contraints de rebrousser chemin. L’accès nord d’Ain Youcef a été totalement bloqué par les protestataires en colère qui s’étaient attaqués aux automobilistes en lançant de gros cailloux sur les véhicules.

Khaled Boumediene (Quotidien d’Oran).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *