Le RND entre hommage et campagne

C’est le cœur noué par la tristesse que les députés, les élus des APC et APW, les membres du conseil national et du bureau du Rassemblement national démocratique (RND) de la wilaya Tlemcen, ainsi que nombreux militants, ont rendu hommage jeudi dernier à l’hôtel «Les Zianides» au grand militant du RND et président de la ligue de football de la wilaya de Tlemcen, Hanafi Lakehal, décédé le mois d’octobre 2017.

Outre cet hommage posthume, le RND de Tlemcen a honoré, lors de cette cérémonie organisée à l’occasion des festivités célébrant le vingtième anniversaire du parti, les présidents des assemblées populaires communales (APC) de Hammam Boughrara, Béni Boussaid, Ouled Mimoun, Zenata, Bouhlou, El Gor, Remchi, Ain Tallout, Sidi-Abdelli, Souahlia, El Aricha, Souani, Ouled Riah, Remchi, Béni Mester et Terny pour leurs élections à la tête de ces assemblées lors des élections locales du 23 novembre 2017.

Après l’hymne national et une minute de silence à la mémoire des martyrs de la révolution, le vice-président de l’assemblée populaire nationale (APN), le député Senouci Amine, a relaté, dans une brève allocution, les circonstances de la naissance du RND, son parcours en vingt et un ans et ses choix politiques.

Il a indiqué dans ce contexte que «Le Rassemblement National Démocratique qui a été créé le 21 février 1997 sur la base des principes et objectifs de la Déclaration du 1er novembre 1954, est une organisation qui milite pour la modernité et le progrès, une organisation dont les fondements et les références sont l’héritage historique du mouvement national, une organisation politique nationale qui véhicule la conscience nationale et répond aux aspirations des citoyens et citoyennes, un rassemblement national démocratique qui milite en faveur de la libre expression, en faveur de la consécration de la justice sociale et des droits de l’homme, ainsi que du principe de solidarité nationale, un rassemblement qui œuvre pour la promotion et l’épanouissement de l’Algérie dans la sécurité, la stabilité et la concorde», avant de rendre hommage aux chouhada qui ont libéré le pays du joug colonial et aux patriotes et forces de sécurité qui ont sauvé l’Algérie.

L’orateur a ensuite rappelé les grandes étapes franchies par l’Algérie en matière de développement, de stabilité politique, de paix et d’efforts sociaux pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens, avant d’affirmer dans le même sens que le président Abdelaziz Bouteflika a sauvé l’Algérie par le rétablissement de la paix et en réconciliant les Algériens entre eux.

Il n’oubliera pas d’exhorter les élus et les militants du parti à se mobiliser autour de ses valeurs pour parachever l’ambitieux programme du président de la République, et à se préparer pour les prochains rendez-vous électoraux, à savoir les présidentielles de 2019 et les élections parlementaires de 2022.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *