Russie 2018 – Les Belges éliminent la Seleçao : 2 buts à 1

En remportant la victoire face au Brésil à Kazan dans le cadre des quarts de finale, la Belgique s’est qualifiée pour la suite de la compétition grâce à des réalisations de Fernandinho (contre son camp) et de Kevin De Bruyne, contre un but de Renato Augusto.

La sélection belge a ouvert le score à la 13e minute avec un but contre son camp de Fernandinho (0-1). Une frappe de Kevin De Bruyne à la 31e minute, servi par Lukaku, a amplifié l’avance de la Belgique (0-2).

Pour terminer, Augusto a rendu la défaite moins embarrassante pour la formation brésilienne en marquant le seul but de son équipe de la tête à la 76e minute, suite à une passe de Coutinho (1-2).

Deux joueurs ont reçu un carton jaune du côté des Auriverdes, Fernandinho (85e) et Fagner (90e), ainsi qu’Alderweireld (47e) et Meunier (71e) dans les rangs de la formation belge. Avec 9 tirs cadrés (sur 16 tentatives au total) contre 3 (sur 6), les Brésiliens ont été plus agressifs que les Diables Rouges. La sélection d’Amérique du Sud a eu le bénéfice de la possession avec 57 % contre 43 % pour les Belges.

Feuille de match :

  • Brésil – Belgique : 2-1 (0-2 à la mi-temps)
  • Affluence : 42 873 spectateurs
  • Arbitre : Milorad Mazic
  • Buts : Renato Augusto (76e) pour le Brésil, Fernandinho (13e, c.s.c.) et Kevin De Bruyne (31e) pour la Belgique
  • Avertissements : Fernandinho (85e) et Fagner (90e) pour le Brésil, Alderweireld (47e) et Meunier (71e) pour la Belgique
  • Aucun joueur expulsé
  • Composition du Brésil : Alisson (1), Fagner (22), Silva (2), Miranda (3), Marcelo (12), Coutinho (11), Fernandinho (17), Paulinho (15) [puis Augusto à la 73e ], Willian (19) [puis Firmino à la 46e ], Jesus (9) [puis Costa à la 58e ] et Neymar (10)
  • Composition de la Belgique : Courtois (1), Alderweireld (2), Kompany (4), Vertonghen (5), Fellaini (8), Witsel (6), Meunier (15), De Bruyne (7), Hazard (10), Lukaku (9) [puis Tielemans à la 87e ] et Chadli (22) [puis Vermaelen à la 83e ]
  • Entraîneur de la Belgique : Roberto Martinez

L’Internaute

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *