Les services de maternité renforcés

Souvent confrontées au déficit en ressources humaines et locaux pour prendre en charge les femmes enceintes lors de leur accouchement, les structures de santé de la wilaya, connaissent aujourd’hui une meilleure situation par rapport aux années précédentes. Selon un communiqué émanant de la cellule de communication de la direction de santé et de la population (DSP) de Tlemcen, il a été procédé fin août à l’ouverture d’un service de maternité à la polyclinique de Fellaoucène.

«Cette démarche permet ainsi d’assurer une couverture sanitaire en gynéco-obstétrique en mode H24 et de garantir une bonne prise en charge des femmes gestantes à travers l’unité de protection maternelle et infantile se trouvant au sein de cette infrastructure», note le communiqué.

Par ailleurs, un service de garde permanent H24, doté d’un service de maternité, a été inauguré le 1er septembre dernier à la polyclinique d’El Aricha, pour permettre une meilleure accessibilité au panier de soins de santé de base pour les consultations de médecine générale, et la protection maternelle et infantile.

Ce service assure tous les actes de soins préventifs et permet un programme élargi de vaccination, afin de mieux répondre aux besoins et attentes de la population de cette zone rurale située au sud de la wilaya du chef-lieu de Tlemcen. Il faut le souligner, certaines femmes enceintes de cette région steppique étaient souvent confrontées, durant les moments les plus intenses de leur vie, à toutes les difficultés pour accéder aux soins dans les structures hospitalières publiques de Sebdou et Tlemcen largement dépassées.

D’autres femmes enceintes de cette localité éloignée choisissaient le secteur privé, malgré les prix exorbitants pratiqués dans ces établissements, d’une part, ou compter simplement, d’autre part, sur des connaissances au sein des maternités et hôpitaux publics pour pouvoir accoucher dignement.

Le communiqué ajoute, que dans le même sillage, il a été procédé à l’ouverture d’un service de maternité à la polyclinique de Sidi-Djillali fonctionnant en H24 «dans l’intention de concrétiser le projet de la direction de la santé et de la population visant à renforcer les acquis en matière de structures et de soins offerts à la femme gestante, à consolider davantage la santé de proximité et assurer une prise en charge instantanée efficace et surtout continue de la parturiente».

Enfin, le communiqué de la DSP rappelle les efforts de l’Etat en matière d’encadrement paramédical des différents services de maternité de la wilaya, pour optimiser la prise en charge des femmes enceintes et de leurs enfants et améliorer la qualité des soins dans ces structures. L’ouverture des services de maternité des structures suscitées est le résultat de l’apport en personnels paramédicaux formés à l’INFSSF de Tlemcen.

Ainsi, la polyclinique de Fellaoucène s’est dotée de 02 sages-femmes, élevant ainsi l’effectif de cette structure de santé à 05 sages-femmes et 02 assistants médicaux, tout comme la polyclinique d’El Aricha qui s’est renforcée à son tour par 03 sages-femmes, de même pour la polyclinique de Sidi-Djillali, qui a été dotée d’une sage-femme en plus de 03 autres qui existent déjà dans cette structure de santé, ce qui va améliorer l’offre des soins dans ces maternités pour la femme gestante et réduire la mortalité maternelle et infantile, conclut le communiqué.

Khaled Boumediene (Le quotidien d’Oran).          

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *