Le Théâtre Syrien mis en scène par D.Trump et ses larbins

Par Benallal Mohamed, écrivrain

« L’art de la  guerre, qui est l’art de détruire les hommes ,comme la politique est celui de les tromper «  Jean le Rond d’Alembert     

Une  nouvelle façon de faire de la politique par une diplomatie  via le « twitter ». Ce mois d’avril du onzième jour , pour se mettre en valeur l’arrogant  président  Donald Trump  dont le poids en valeur reste à discuter , il s’est dit  hautainement  prêt à lancer des frappes contre la Syrie mais pas comment ,et  quand ;pour créer la mauvaise surprise  .Ce D.Trump  semblable à un véritable « cow boy »  parmi les vaches  folles du golfe  se permet de dire  à la Russie de  Poutine prépare toi parce que les missiles vont venir , ils sont trop beaux bien maquillés  à la manière d’une Nikki ; ces nouveaux missiles sont « intelligents », malheureusement  ce qui manque le plus à D.Trump ,à son entourage et sa Nikki  car les missiles   destructives qui sèment la mort et la désolation  ne sont ni beaux ,ni intelligents ni Nikki !.

La réponse de Poutine  ne s’est pas fait attendre  par la voie diplomatique et non le « twitter » : « La Russie promet de descendre tout missile tiré sur la Syrie mais c’est avec du vieux matériel que la Syrie et non pas la Russie  avait fait face courageusement.

                         Nikki fait du cinéma au lieu de la politique

Ce feuilleton syrien devient   trop gazeux à chaque fois que  les actions militaires ne sont plus en faveur des terroristes ou « rebelles modérés », ces actions dévalorisent l’intelligence de  la puissance  des yankees et de ses vassaux de l’occident une Theresa May qui remplace  Tony Blair et un Macron qui s’identifie à Sarkozy et ceux des vaches  folles du golfe c’est pour cette raison que D.Trump  dira à Poutine « Vous ne devriez pas vous associer à un animal qui tue avec du gaz, qui tue son peuple et aime cela ».

C’est un véritable spectacle   made in  Hollywood, un   cinéma  préparé par un mauvais scénariste  nommé D.trump.Cet effet comique répétitif  du gazage préfabriqué avec  preuves réelles de fabrication , a constitué un  rapport  du siècle de D.Trump ;les conclusions  de ce rapport ont été exploitées par  le sheriff yankee ainsi  que par la comique pioupiou Nikki Haley de l’ONU.

Ce cinéma  préparé par des pseudos arrogants  est une  véritable tragédie pour ce grand peuple syrien blessé,   froissé, peiné, déchiré, esquinté , mutilé et fatigué  c’est la vérité crachée par une « presstituée » sans culotte dont la propagande occidentale sous l’oriflamme de la  CIA ,du Mossad ,du M16 ,de la DGSN et bien d’autres officines du mal   fabriquant  de fausses vidéos, de fausses photographies et  des faux témoignages des « you tube » qui passent en priorité par MR. Google, des « fake news » récurrent pour mieux booster l’opinion, de l’intox et de la désinformation à outrance …  Les facteurs mobiles  à gages  font le reste  tel  l’Observatoire des Droits de l’Homme et bien d’autres  organismes à sous ( pétrodollars ),  s’occupent des fax et distribuent des  « PowerPoint » et articles traduits en plusieurs langues   du « prêt à porté » par  des rédactions avaricieuses  et à distance  pour ne pas dépêcher sur place de reporters  pour vérification et bien d’autres ONG à sous ou les pétrodollars leur font voir le paradis des diables et l’enfer des anges.

 Des tirs de missiles :« tout beaux, tout neufs et “intelligents” américains.

                 Les acteurs de ce mauvais  cinéma  représentés par des diplomates  de pays arrogants  qui ne cessent de faire des déclarations  à l’emporte-pièces de ce gazage sans aucune logique  ou le jugement par déduction ,par induction ,par inférence ne reposent sur aucun  des principes de la logique  et l’unique  référence est reliée à leur  arrogance  de maitre incontesté . Ces diplomates épousent le « twitter » au lieu des canaux diplomatiques. D. Trump, qui invitait  la Russie à se tenir prête à des tirs de missiles :« tout beaux, tout neufs et “intelligents” américains » contre la Syrie pour mieux effacer les preuves de l’origine même du gazage sachant que la précision n’est réelle, l’endroit ou se situe le fait est irréel , l’application du fait est une représentation « hollywoodienne » et c’est ces arrogants qui font la loi, qui se permettent  d’évaluer, d’enquêter, de tirer les conclusions, de juger et de condamner .

                      Des casques blancs font du travail au noir

               Des Casques blancs » (White Helmets se présentent  aux yeux du monde comme une « association humanitaire », est en réalité partie  intégrante du conflit. Elle a officiellement participé à plusieurs opérations de guerre, dont la coupure d’eau des 7 millions d’habitants de Damas durant une quarantaine de jours  pour vous  dire que c’est une association de malfaiteurs  criminelle.

La moindre des choses qu’il fallait faire,  est d’attendre le rapport de l’OIAC sur place, commandité par le Conseil de Sécurité dont la Russie  avant de prendre toute décision irréversible, car il est plus que probable qu’il n’y a eu aucune attaque chimique sur Douma, et qu’au pire les terroristes ont assassiné quelques enfants otages pour tenter de provoquer une réaction internationale, du fond de leur défaite en cours .il est insensé que le vainqueur  qui a repris Ghouta  procède à cette mauvaise action(gazage) ,  ca se comprend  mieux  pour le vaincu( terroristes) mais la logique n’y est pas , la Syrie avait au paravent  prévenu  tout le monde  par le biais  du conseil de sécurité  mais les medias font de la sourdine de tous ce qui émanent de la Syrie officielle..

Un entrepreneur (D.Trump) qui raisonne, pense et agit business le « twitter » lui va mieux peut être. En toute logique  Les missiles  dites  “intelligents” par les arrogants devraient  par principe  selon la  raison  frapper les terroristes( le mal ), pas le gouvernement légitime [de la Syrie] , comme avait avancé  Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères ce 11 avril 2018.

C’est un mauvais film ou des  menteurs qualifiés par le représentant de la Syrie à l’ ONU (M Bachar Al- Djaafari )  à laquelle nous assistons conduit aux arrogants  à  baragouiner  plus du mal et  de tout mauvais sens  sauf  du bien et de l’essentiel  ou les populations  deviennent des victimes de leurs folies funestes .

Les propos de Bachar al-Jaafari, délégué Syrien à l’ONU, un homme d’une grande dignité très bien cultivé, depuis  la tribune du conseil de sécurité, il défend son pays que des arrogants menteurs   agressent sans la moindre raison, raison morale du moins (parce que des raisons crapuleuses, nous en avons à  gogo). Les paroles de sagesse et de vérité de  Al-Djaafari,  ne seront jamais  transmises ni par les medias soumis, ni par les télés  occidentales, ni par les« presstituées ». Ces propos  décrivent parfaitement la réalité de ce qui se passe en Syrie, la réalité de cette mauvaise guerre de ces mauvaises actions, et de  l’urgence d’y mettre fin. Pour terminer ce prologue, prenez d’abord connaissance de la réalité des fausses vidéos produites par les casques blancs, faux humanitaires mais  de vrais terroristes, à seule et unique fin  de propager le faux à l’Occident : nous assistons à des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité les  véritables coupables sont ces arrogants, des criminels conscients de ce qu’ils font, et qu’il faudra juger un jour.

                  Le mensonge, du mensonge , encore  et toujours du mensonge

D.Trump un malade  qui pratique une stratégie  de fou irraisonnable   oui aujourd’hui non le lendemain pour mieux encaisser  le prix de sa marchandise   il dira que dans le plus proche avenir nos soldats quitterons la Syrie comme un véritable  cow boys, les vaches  folles du golfe sentant la peur venir misent sur un prix fort pour que  le chérif yankees assure la sécurité de leurs trônes. Un autre marché se fait avec les russes  par  interférence de blocus économique   et un jeu de missiles balancer sans effet   sur la Syrie  en contre partie d’une facture surévaluée Le personnage burlesque   joue à merveille la comédie politicienne  qui  consiste à égarer, à attirer l’attention, à détourner le regard de l’essentiel quand il s’agit de la Palestine. Le temps passe à ergoter sur ses « tweets » et prises de position est un temps perdu.

Et le bas peuple, depuis les petits écrans  que les satellites nous envoient que de difficultés à démêler les nœuds crées en abondance  pour nous noyer dans ce magma  de mensonge tartiné aux  « fake news », à l’intox, à la propagande et les désinformations. sachant que les vaches folles du golfe ont tenté d’inciter au plus fort  par des pétrodollars  les yankees pour déclencher une  opération militaire de grande envergure contre la Syrie  et  que le lobby sioniste a fait de sorte que cette frappe soit la plus  sévère  afin de cristalliser l’amitié avec Israël et d’abattre l’Iran.

Pour ceux qui  font partie de ce  rôle de vassalité  pour exécuter la sale besogne et se permettent de faire en tant que larbin des déclarations semblables a ce chien apeuré qui aboie sans mordre plus fort que jamais   c’est un sale boulot de son maitre.

Pauvres  irakien, syriens et yéménites, dupes et victimes de ces jeux mortifères, et qui depuis 2003 en passant par le printemps arabes sont la cible de toutes ces arsouilleries. Dans le jeu de Dick Cheney et des « vraicons » de Washington, la Syrie ce n est qu’une pièce du puzzle  parmi d autres, que jamais ils ne lâcheront.

Les Etats-Unis ont commis une gaffe majeure, une qui expose bien plus que le simple faux-terrorisme. La soi-disant “attaque au gaz” de Douma juste à côté de Damas a été mise en scène en assumant que les groupes terroristes contrôlés par les USA planifiaient de résister jusqu’à ce qu’une attaque aérienne américaine puisse les sauver.
Au lieu de ça, ils se sont rendus quelques heures après et furent transportés hors de la zone ce qui a permis aux troupes russes d’immédiatement investir les lieux. Aucune victime gazée ne fut évacuée avec les terroristes, aucun docteur ne fut trouvé sur place, pas de “casques blancs” ni de morts.
Les lieux de filmage des medias  n’existent pas à Douma bien que  la zone a été immédiatement ouverte à la presse mais rien ne fut rapporté. Pas de vidéo prise, pas de victimes examinées, mortes ou vivantes, mais rien de tout cela ne fut rapporté non plus.

                                   L’agression tripartite des arrogants

               Enfin, la question qui se pose autour de  cette frappe, est : pourquoi était-elle limitée dans l’espace et le temps, autrement dit, pourquoi D.Trump a-t-il précipité son acte au lieu de le reporter? Parce que le jour de l’agression tripartite, soit samedi  14/04/18 était celui de la date d’arrivée de la première équipe de l’organisation d’interdiction des armes chimiques, sachant que la deuxième équipe  arrive en Syrie ce dimanche. Dans ce contexte, Trump et Macron savaient que l’accusation chimique contre la Syrie était une mise en scène et par conséquent, il n’y a aucune preuve contre  la Syrie de l’utilisation d’armes chimiques  dans la zone où les enquêteurs de l’organisation sont censés enquêtes. Les français « Macroniens » ont reconnu que les preuves qu’ils avaient  contre la Syrie, étaient tirées à partir des réseaux sociaux ! Ils ont bâclé le conseil de sécurité et sont passés à l’acte, cela prouve leur arrogance leur servitude. Je parle des USA, de la France et de la Grande-Bretagne qui ont servi de décor au film de cette agression, Les deux petits caniches sont  des sujets  serviables de D.Trump le menteur   .. Surtout que les buts qui étaient visés à travers cette agression ne nécessitaient nullement leur intervention.

D’ailleurs, l’ancien directeur du FBI tombé en disgrâce auprès du Président D.Trump  en mai 2017, a qualifié le président des états unis  de «mafieux» et de «menteur» dans son livre de mémoires. Selon le journal The Washington Post, dans son livre M.Comey décrit D. Trump comme « un menteur congénital et un leader immoral privé d’émotions humaines et seulement conduit par son ego personnel ».

                      La démocratie cesse d’exister

Ce 14 avril 2018, les peuples de cette planète  se sont réveillés avec cette grande nouvelle des bombardements des forces armées des États-Unis  de la France et de l’Angleterre sur un petit pays la Syrie.
Les peuples de l’Occident, bien informés par leurs médias officiels, y ont vu une juste réponse pour punir  à jamais la Syrie officielle  de Bachar al Assad d’avoir utilisé des armes chimiques contre sa propre population.  C’est une leçon bien méritée de la part d’un gouvernement dictatorial et criminel comme disent les arrogants.
Les peuples  pour qui la presse officielle de l’Occident n’a plus aucune crédibilité, ont vu une opération visant à détruire les traces du montage préfabriqué  d’une vidéo des casques blancs , réalisée dans un hôpital de Ghouta, mettant en scène des soi-disant agents du régime syrien, arrosant de produits, soi-disant chimiques, des civils enfants, adultes, invités à crier « qu’ils étaient victimes d’une attaque chimique. ». la vidéo existe mais  deux de ces acteurs qui se sont reconnus dans le film  ont raconté autrement la « véritable »  l’histoire..
Les dix experts envoyés par l’OIAC vont recueillir des témoignages et prélever des échantillons du sang des victimes sur les lieux de l’attaque. Pour mieux  éclairer ce qui s’est réellement passé à Douma si la pression des arrogants est écartée,                  les journalistes occidentaux metteurs en scène
              La coalition occidentale n’a pas jugé bon d’attendre les résultats de cette enquête et sans aucune autorisation du Conseil de sécurité des Nations Unies, elle a agit unilatéralement. Ceux  qui applaudissent les actions criminelles de leurs dirigeants et qui font fi du droit international, ne peuvent être que le produit d’une manipulation, intoxication et désinformation qui en font des sujets agneaux entièrement soumis à leur maître et dont  le mensonge devient verité.
De pareils évènements ne sont pas sans nous rappeler cet autre grand mensonge sur l’Irak qui a conduit l’Occident à appuyer une guerre qui aura fait des  millions de morts et d’autant de blessés. Les recherches se font après que les décisions soient prises et non l’inverse. Les journalistes, les metteurs en scène, il nous fait rappeler cette  petite  confession, celle d’un Colin Powell  avec sa fiole  au niveau du conseil de sécurité dont le mensonge s’est imposé de la part de  l’Administration Bush.

Par conséquent  revenant à l’histoire   depuis  la Seconde Guerre mondiale, l’URSS et la France firent adopter par l’Assemblée générale des Nations unies diverses résolutions condamnant la propagande de guerre .Elles furent transcrites  par l’ensemble des états membres comme droit national. En principe, les journalistes qui se livrent à cette activité (apologie) devraient donc être poursuivis. Pourtant ce n’est pas le cas car c’est un quatrième pouvoir, dans la pratique seuls les États ont la capacité d’enclencher ce type d’action judiciaire. La propagande de guerre est donc proscrite, malheureusement  dans le contexte actuel, seuls des journalistes honnêtes et d’opposition qui refusent toutes actions menant à  des guerres peuvent en être jugés coupables en droit national par  les États qui les conduisent.

*Les journalistes qui pratiquent la propagande de guerre devront rendre des comptes », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 14 août 2011.

*Spunick

*AlManar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *