Vente dans la rue de produits alimentaires : Des mesures drastiques pour mettre fin à ce phénomène

Terminé, la vente des produits alimentaires exposés en plein soleil ? Fini l’étalage des boissons gazeuses,  jus,  pain, produits laitiers… sur les trottoirs, livrés ainsi à la poussière et aux odeurs nauséabondes ? Il semblerait bien que oui, puisque le ministère du Commerce décide de saisir toute marchandise vendue en dehors des locaux commerciaux, particulièrement s’il s’agit de produits alimentaires.

Des mesures qui viennent mettre fin à une anarchie longtemps combattue par les décideurs locaux et les responsables du département du Commerce, sans pour autant que cette lutte ait raison du phénomène qui n’a  cessé d’augmenter.  Ni les appels incessants lancés par le ministère du Commerce aux commerçants de ne point recourir à l’exposition des produits alimentaires au soleil ni les fréquents contrôles d’agents de la Direction du commerce ne semblent parvenir à mettre un terme à cette anarchie de l’activité commerciale. En plus du transport effectué en majeure partie dans des conditions qui ne répondent à aucune norme de sécurité et ne respectant point la chaîne du froid, trop de produits alimentaires périssables sont exposés en plein soleil, lors de la mise à la vente, au sein des marchés publics et d’autres lieux de commerce informel.  « L’exposition au soleil des bouteilles en plastique transforme les composants des boissons en produits toxiques néfastes, juste après 24 heures ! Des analyses ont démontré que sous le soleil, les produits chimiques exposés à la chaleur deviennent des produits toxiques néfastes à la santé, pouvant causer de graves maladies », nous explique M. Henni, chargé de l’hygiène dans une commune a l’ouest d’Alger. En ces temps de choléra et autres maladies de l’été il devient en effet plus qu’urgent de sévir dans un domaine qui met en danger la santé et la vie des consommateurs.

Les consommateurs sont  appelés à contribution

Le département du Commerce procédera donc à partir de cette semaine à la saisie de toute marchandise exposée en dehors des magasins. Des mises en demeure et des poursuites judiciaires sont prévues contre les commerçants qui refuseraient de se conformer à la réglementation. Plus encore, les responsables du commerce vont jusqu’à faire participer les consommateurs dans l’application de ces nouvelles mesures en mettant à leur disposition un numéro vert (le  1500)  pour signaler tout dépassement remarqué dans leur ville, leur commune ou leur quartier. «N’achetez pas les denrées alimentaires mises sur le marché  en pleine rue, dans des emballages ouverts, déformés ou abîmés», lit-on dans des SMS envoyés par les services du ministère du Commerce aux abonnés de la téléphonie mobile, les invitant ainsi à rester vigilants face aux déviations de certains commerçants. Une sensibilisation et une invitation des citoyens à rester vigilants quant à ces produits vendus anarchiquement, moins chers, et qui sont potentiellement dangereux pour la santé.
Le président de l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), Hadj Tahar Boulenouar, s’est félicité hier des décisions du ministère du Commerce concernant l’interdiction de vendre des produits alimentaires sur les trottoirs et l’imposition de gants à tous les travailleurs des fast-foods. Il a souligné que ces mesures ont vocation à réguler le marché et à protéger les consommateurs, «à condition que cette mesure soit généralisée aux transporteurs et aux fabricants, dans le sens où tous les produits alimentaires sont transportés dans des camions qui ne sont pas équipés de moyens de conservation et de refroidissement, ce qui les expose à des dommages avant qu’ils n’atteignent le consommateur ». La question qui reste en suspens aujourd’hui est de savoir si ces nouvelles mesures trouveront écho auprès des commerçants et des consommateurs ? Car, jusqu’à ce jour, en dépit des mises en demeure et des rappels à l’ordre des services de sécurité  et des responsables du commerce, la vente de produits alimentaires périssables continue à se faire sur les trottoirs, en pleine rue et sous le soleil.

El Moudjahid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *